Bocas del Toro

Après l’isolation de Bastimentos, nous ne sommes pas partis très loin : direction l’île principale de Bocas del Toro pour une semaine. Le 1er soir nous sommes restés au Selina, un nouveau concept qui se développe en Amérique Latine et qui mixe auberge de jeunesse et espace de co-working ; vraiment parfait pour ceux qui voyagent et travaillent. Ensuite nous avons passé le reste de la semaine dans une famille d’accueil grâce à l’école d’Espagnol de Rosie qui a pris sa 2ème semaine de cours (elle est au top maintenant, si si !). Cette expérience a été plus enrichissante que la 1ère famille de Panama City. Le père de famille a passé beaucoup de temps avec nous, spécialement durant les repas, pour nous faire partager la culture de Bocas. 

Cette île est beaucoup plus grande que Bastimentos, c’est la plus grande de l’archipel. Il y a un “gros” village avec pas mal de commerces, hôtels et commodités. L’île est assez touristique, avec beaucoup de voyageurs qui viennent faire la fête au soleil pour pas trop cher.

Entre les cours de Rosie et moi qui bossais, nous n’avons pas pu explorer autant que nous le souhaitions malheureusement. Une grosse partie de l’île est couverte par une grande jungle où l’on peut y voir pas mal d’animaux sauvages, mais c’était assez loin. Du coup la plupart des balades que nous avons faite nous ont mené à des plages où l’on a bien profité du soleil et du calme.

Nous avons trouvé une plage où le sable était super intéressant (oui je sais, bizarre de dire ça). Le dessus était gris/blanc, mais en dessous tout était noir. Avec les vagues, cela donnait un style vraiment particulier et unique à cette plage. Petite anecdote sympa ici, alors que nous étions en train de barboter tranquillement dans l’eau, d’un coup nous avons vu une raie sauter à plusieurs reprises à quelques mètres de nous… un bon souvenir !

Rentrée des classes

En face de la maison où nous étions il y avait une école, et en milieu de semaine c’était la rentrée des classes. Contrairement à la France, la rentrée est une vraie fête là-bas ! Le 1er jour, les élèves sont accueillis dans la cour pas tous les professeurs, avec l’orchestre de l’école etc. C’était vraiment sympa à voir, ça change de chez nous !

Aéroport ou stade ?

Il y a un petit aéroport sur cette île, ainsi qu’un stade. Quel rapport entre les deux ? Le stade est au bout de la piste ! Toute la journée il y a des jeunes qui jouent au football ou au baseball (sport très apprécié au Panama pour une raison que j’ignore tellement ce sport est chiant)… et de temps en temps un avion décolle ou atterri juste à côté ! Ça n’avait pas l’air de trop les déranger plus que ça. Le père de notre famille d’accueil nous a dit qu’il passait déjà son temps là-bas quand il était jeune il y a une vingtaine d’année… du coup je suppose que personne n’a encore été emporté par un réacteur !

Retour à Panama City

Nous aurions du passer un weekend sur l’île pour visiter un peu, mais nous avons du rentrer plus rapidement que prévu pour revenir en France récupérer nos visas. Du coup au retour, rebelotte avec les 10h de bus de nuit !

Nous sommes partis à 18h, et arrivés à Panama City vers 4h du matin. Nous avions réservé un hôtel, mais seulement pour la nuit suivante (nous pensions arriver vers 6h du matin). Nous sommes quand même allé à l’hôtel pour voir s’il était possible de déposer les bagages et voir à quelle heure nous pourrions récupérer les clés. A notre grande surprise, ils nous ont donné une chambre, sans surcoût ni rien (alors qu’au final en arrivant si tôt, c’est comme si nous avions passé 2 nuits presque). Chose “amusant” : le lendemain à Paris, nous avons du payer 30€ de plus pour avoir la chambre à 12h au lieu de 14h…

Galerie Privée


Pour être sur de ne rien louper de mes aventures, abonnez-vous à ma newsletter ! Pas de spam, juste un petit mail chaque fois que je publie un nouvel article ?